fbpx

Non, la cuisine n’est pas réservée aux femmes

On profite aujourd’hui de la Journée internationale des droits des femmes pour faire un tour d’horizon de la place des femmes en cuisine et leur tirer notre toque. La place des femmes en cuisine : un débat qui ne devrait plus avoir lieu d’être, on est d’accord ! 

Mais malheureusement, on ne peut que constater après recherche qu’elles sont toujours confrontées à ce stéréotype sexiste : la place des femmes dans le quotidien serait bien encore la gestion de la cuisine (courses, gestion des repas, entretien …). 

Notre équipe chez Frigo Magic est composée à 75% de femmes. Logique, pour une application de cuisine ? On est convaincus que la cuisine n’est pas une question de sexe (les hommes cuisinent autant que les femmes) et on est convaincus que vous aussi 😉 Pourtant certaines habitudes ont la dent dure et on ne peut que constater :

  • qu’on entend encore un peu trop souvent que c’est à la femme de cuisiner,
  • que les chefs les plus connus sont des hommes. (Essayez de nommer des grands chefs étoilés… vous connaîtrez sûrement plus d’hommes que de femmes ? C’est logique, seulement 5% des chefs étoilés sont des femmes).

Du coup, on n’est pas certains de bien comprendre 🤔, les femmes sont assez compétentes pour gérer la cuisine du quotidien mais pas assez pour prendre les places sur les podiums des grands guides gastronomiques ? Du coup, on a décidé de creuser un peu et de faire un peu d’histoire. C’est parti !

Sommaire

La cuisine gastronomique : un univers encore très masculin ? Où sont les femmes ?

Alors pour chercher à comprendre, on a un peu investigué et on a cherché un exemple, allez au hasard …

Paul Bocuse, il a été formé par Eugénie Brazier, première cheffe à être récompensée de trois étoiles au Guide Michelin. On suppose que sa formation a été plutôt réussie et pourtant, il n’a jamais embauché de femme dans ses brigades (d’après ce qu’on peut lire). 🤔

Eugénie Brazier,  la mère Brazier pour les intimes, a fait partie des 5% de femmes que composent les 2650 chefs étoilés à travers le monde. Et sans parler de chefs, en moyenne on retrouve 3 femmes pour 14 hommes en cuisine.

La gastronomie est-elle un monde où la misogynie règne (encore) et où les femmes subissent généralement (encore) la domination masculine ? Pourrait-on dire que le Guide Michelin ignore les talents féminins ? … Ou que les femmes cuisinent suffisamment bien pour nourrir les chefs de ces guides mais pas assez pour recevoir elles aussi des étoiles ? On dit ça, on dit rien mais en tout cas, on se pose des questions.

Allez un peu d’histoire !

La cuisine gastronomique a-t-elle toujours été une affaire d’hommes ?

Si on ouvre les livres d’Histoire, on apprend que :

  • déjà au Moyen-Âge la cuisine noble était réservée aux hommes.
  • les femmes s’occupaient plutôt de la cuisine de la petite bourgeoisie. 
  • Puis est apparue la cuisine gastronomique, composée exclusivement d’associations professionnelles masculines choisissant de ne pas l’ouvrir aux femmes.

À la fin de la Première Guerre Mondiale, le tourisme et la restauration ont connu un nouveau souffle, et les femmes ont été nombreuses à ouvrir des auberges, des restaurants. Jusqu’aux années 70, les hommes se sont attitré le mérite de la cuisine gastronomique. La gente féminine a dû attendre la moitié du 20eme siècle pour voir apparaître des organisations professionnelles exclusivement féminines, ou encore pour être formée dans un CAP de cuisine.

Aujourd’hui, on retrouve toujours beaucoup moins de femmes que d’hommes derrière les fourneaux des restaurants, et ce qu’importe le rang : chef, sous-chef, commis, etc. La question de l’égalité salariale est encore très taboue.

femmes en cuisine france culture

La cuisine a-t-elle un “sexe” ?

Pour tout savoir sur l’histoire de la Femme à travers la gastronomie.

A écouter ici.

 

Des conditions de travail non-adaptées ?

Ce serait donc ça la raison ? La cuisine gastronomique serait un monde trop difficile pour les femmes, à cause des conditions de travail. En voilà un argument. Pourtant, aujourd’hui, toutes les cuisines sont adaptées aux deux sexes, et les tâches sont faisables par une femme.

Quand on parle de conditions de travail difficile, on parle :

  • de la position debout en continu
  • du piétinement, des changements de température
  • de la force parfois nécessaire pour effectuer certaines tâches.

Mais ces conditions sont les mêmes pour les hommes et les femmes.

Mais on leur rappelle aussi souvent que les horaires ne sont pas adaptés aux responsabilités des tâches domestiques et des enfants. En pré-supposant qu’elles ne peuvent pas venir travailler le week-end, le soir, les jours fériés. D’après 60% des employeurs en gastronomie, c’est ce manque de flexibilité (pré-supposé) des femmes qui représente le plus grand obstacle à leur embauche.

[femmes en cuisine : emoji] Bon à savoir

Vérane Frédiani, gastronome et féministe, en a fait son combat. Elle est notamment à l’origine du documentaire « A la recherche des femmes chefs » et a écrit les livres « Elles cuisinent » et « Cheffes ».

Bien sûr, on peut trouver des femmes à la tête de certains restaurants car elles ouvrent leurs propres restaurants, souvent plus modernes : restaurants végétariens, bio, etc. 

Pourquoi la tradition envoie les femmes en cuisine ?

Les femmes n’ont pas une place de choix dans la gastronomie. Mais alors, pourquoi sont-elles associées à la cuisine quand on parle de sphère domestique ? Pourquoi est-ce souvent à la femme de gérer le menu, les courses, la cuisine, et même la vaisselle ?

Comme dans toute société humaine, les tâches sont divisées entre les hommes et les femmes. Les femmes ont toujours été responsables de la reproduction, elles sont précieuses pour cette raison. C’est pourquoi elles ne peuvent pas s’occuper des tâches risquées. La cuisine domestique et les autres tâches ménagères ne sont pas des activités à risque, elles ont donc toujours été attribuées à la femme, qui est responsable du foyer. Au contraire, quand il s’agit de gastronomie, il s’agit aussi de compétition, ce qui implique une part de risque. Dans ce cas, c’est aux hommes de réaliser les tâches « à risque ».

Au 21e siècle, les femmes s’occupent de 2/3 des tâches ménagères : ménage, lessive, courses, … Et la cuisine ! La cuisine du quotidien est prise en charge très majoritairement par la femme du foyer. En France, les femmes en couple / sans enfants passent, en moyenne, quotidiennement entre 50 et 59 minutes en cuisine. Pour les hommes, ce temps est réduit de 15 à 18 minutes. Les femmes passeraient presque 35h par semaine à réaliser du travail domestique. Pourtant, 63% des hommes considèrent qu’aujourd’hui les inégalités entre l’homme et la femme dans la répartition des tâches n’est plus un problème.

femmes en cuisine foyer

Mais le monde change !

En 2021, les femmes chefs ont une meilleure visibilité. L’équilibre entre hommes et femmes quant à la cuisine domestique a aussi tendance à s’équilibrer. Yes, on tient le bon bout !

💡 Bon à savoir

Au sein de l’application Frigo Magic, 40% des utilisateurs sont des hommes.

Le changement de mentalité de ces dernières années, les émissions culinaires à la télévision, les réseaux sociaux, ont eu un effet bénéfique sur la mixité dans l’appréhension de la cuisine du quotidien et dans la gastronomie. La parité s’installe dans de plus en plus de foyers français, c’est pas gagné encore mais ça progresse !

Les enfants qui auront vu leurs deux parents réaliser les mêmes tâches domestiques, dont la gestion de  l’alimentation, ne se poseront plus ces questions de genre dans leur réalisation.  

Côté gastronomie, les femmes ont de moins en moins peur de faire carrière. En 2019 sur 75 nouveaux chefs qui ont été étoilés, 11 d’entre eux sont des femmes. Nous sommes encore loin de l’égalité, mais c’est déjà une belle avancée. Aujourd’hui, en France, on compte 600 cheffes 🙌. 

A toutes les femmes qui lisent cet article, nous tenons à vous tirer notre toque 👩‍🍳 👩‍🍳  aujourd’hui pour cette Journée internationale des droits des femmes 2021. Bravo à vous pour votre engagement quotidien ! Et à tous les hommes qui font leur part et qui participent à faire bouger un peu plus les choses chaque jour, continuez de faire passer le mot à vos voisins 😉.

NB : Aujourd’hui, de nombreuses associations regroupent des restauratrices en France et à l’international. Certaines femmes en ont fait leur combat, comme Vérane Frédiani et Annie Desvignes. Des concours exclusivement féminins ont même vu le jour.

Ne perdez plus une miette,
téléchargez l’application Frigo Magic !

🥰 Vous devriez aimer ces articles

CUISINE AVENTURE
A découvrir

Vos enfants apprennent à cuisiner avec Cuisine Aventure

Que diriez-vous d’offrir à vos enfants la possibilité d’apprendre à cuisiner à la maison ? C’est ce que propose Cuisine Aventure : un abonnement qui permet aux enfants de suivre des cours de cuisine à domicile et adaptés à leur niveau.

🚀 Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.