Faites briller vos talents avec notre challenge #MagicEnCuisine ✨

On s'occupe du menu et on se retrouve en cuisine ? 👩‍🍳

Organisation : On prépare ses conserves maisons !

Comment manger des bons petits plats toute l’année ? C’est fastoche, on se la joue ménagère d’autrefois et on fait ses propres conserves ! Plusieurs avantages : c’est économique, c’est facile et c’est écolo !

Même si les boites de conserve achetées en supermarchés peuvent être très bonnes, on a toujours de bonnes raisons de faire ses propres bocaux :

  • on évite le gaspillage alimentaire (on utilise les fruits et légumes qui poussent dans le jardin en grande quantité, ),
  • on sait ce qu’on mange (pas de conservateurs, de colorants ou d’additifs)
  • et surtout, on peut manger toute l’année les bons plats de Tante Gertrude !

Le choix du bocal

Il est possible de réutiliser des bocaux du commerce, cependant il est préférable de privilégier les contenants spécialisés (de type Le Parfait). L’avantage c’est qu’ils ont des rondelles en caoutchouc, ce qui assure une conservation optimale. Il est recommandé de changer le joint de conservation à chaque utilisation.

Utilisez des bocaux propres et en bon état. Il faut s’assurer de l’absence d’ébréchures et de traces de colles. Évitez d’entrechoquer les bocaux et n’utilisez pas d’éponge métallique ou abrasive pour nettoyer vos bocaux et terrines.

  • Nettoyez vos bocaux et couvercles à l’eau bien chaude et savonneuse.
  • Rincez abondamment à l’eau chaude, puis laissez sécher à l’air libre.

conserve_maison3

Le choix des produits à conserver

Les possibilités de recettes à conserver sont infinies. Choisissez des aliments frais, sains, de bonne qualité et de saison ! Forcément, si vous utilisez de bons produits à la base, ils risquent fort d’être bons lorsque vous dégusterez vos bocaux ! N’utilisez jamais de produits ou ingrédients congelés ou qui ont été décongelés.

Au moment de la préparation des fruits ou des légumes, veillez à ne pas mettre en contact les aliments épluchés avec les déchets (épluchures, feuilles).

  • Lavez et épluchez soigneusement les légumes ou les fruits.
  • Coupez-les en tranches ou en dés.

Souvent, les légumes ou les fruits serons blanchis avant d’être mis en bocaux avec de l’eau légèrement salée. (Sauf les tomates qui n’en n’ont pas besoin et les betteraves qui doivent être cuites jusqu’à ce qu’elles deviennent tendres.) Les aliments comme les oignons ou les cornichons seront eux, immergés avec du vinaigre. Les fruits (fraises, prunes, pommes etc.) seront conservés à l’aide de sirop, en confiture ou en compote.

  • Faire blanchir les légumes :  :
    • Faire bouillir une grande quantité d’eau additionnée d’une cuillère à soupe de sel par litre.
    • Placer les légumes dans un panier ajouré.
    • Plongez le panier dans l’eau bouillante pendant 2 à 5 minutes.
    • Retirez le panier et placez-le directement sous un jet d’eau froide de façon à ce que les légumes conservent leur couleur.

En ce qui concerne la viande, les volailles doivent être entièrement évidées et l’intérieur soigneusement lavé à l’eau.

conserve_maison2

Le remplissage des bocaux

  • Remplissez vos bocaux en laissant 2 cm de rebord.
  • Attendez quelques minutes que la préparation se répartisse complètement dans le bocal et permettre ainsi la suppression des poches d’air.
  • Complétez si nécessaire.

La stérilisation

Cette étape est cruciale et doit être soigneusement effectuée, au risque de voir rapidement apparaître des moisissures, une fermentation ou une contamination bactérienne. C’est pourquoi il est essentiel de détruire totalement les micro-organismes et les enzymes sinon dites “Bonjour !” au Clostidium botulinum !

Les professionnels de la conserve maison ont généralement un stérilisateur ! Sous forme de marmite, il coûte entre 50 et 150 €. Il est pratique car possède un thermostat et une minuterie !

Pour les nouveaux venus au pays des bocaux maison qui n’en font qu’occasionnellement, un grand fait-tout ou un autocuiseur peut suffire.

  • Mettre un torchon au fond du fait-tout.
  • Remplir de moitié d’eau le fait-tout.
  • Immerger les bocaux dans l’eau. Veillez à ce qu’ils ne s’entrechoquent pas (avec un linge si besoin) et à ce que le verre et le métal ne soient pas en contact.
  • Porter à ébullition (100°C) pendant une heure (marche aussi à la cocotte minute). Pour plus de précautions, on peut stériliser deux fois.

Quelle que soit la technique choisie, il faut laisser l’eau refroidir naturellement avant de sortir les bocaux. Une fois refroidi, vous pouvez récupérer vos bocaux et les conserver debout dans un endroit sec et frais, à l’abri de la lumière.

conserve_maison4

La durée de conservation

Théoriquement, les bocaux peuvent se conserver plusieurs années. Mais pour des raisons sanitaires, il est recommandé de les conserver une à deux années maximum, la tenue du joint de conservation et la stérilisation étant difficilement contrôlables. Idéalement, on conservera les bocaux dans une cave ou un placard à l’abri de la lumière et de l’humidité.

Pensez également à étiqueter vos bocaux ! La date de confection et le nom de la recette, ça peut être utile !

Alors, on se lance ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.